LE COCON- Cabane suspendue entre 4 chênes

 

La Cabane Cocon a été imaginée, conçue et réalisée dans le cadre d’un concours de cabanes à St Jean d’Estissac, en 2014.


Le projet en quelques mots:

C’est au cours d’une ballade en forêt, les yeux grands ouverts avec un regard d’enfant, que nous avons observé une toile d’araignée bien particulière. Tissée entre quatre feuilles elle se prolongeait en une forme d’entonnoir, tel un cocon, une petite grotte proctectrice. Ce volume, construit par une araignée nous est apparue comme l’allégorie d’un refuge. Nous aurions voulu, nous aussi, avoir tissé notre nid, que nul prédateur ne pourrait atteindre, au milieu d’un espace naturel, sans artifice.

Notre défi était de rapporter ce microcosme à échelle d’humaine. Les feuilles devenant troncs d’arbre. Les fils de la toile prenant forme de câbles en acier, tissus, bois et filet.

 

Nous avons donc choisi de travailler avec des matériaux sobres et des volumes simples, composés, de lignes et de sphères. De plus nous avons respecté les proportions du nombre d’or, que l’on retrouve dans divers éléments de la nature comme étant des plus harmonieuses.

De ce fait, notre cocon est une construction en bois oblongue recouverte de toile imperméable avec un finition en bois. La succession de courbes évoque la sécurité maternelle, une douceur foetale.

Il est suspendu à 4m de hauteur par des câbles en acier arrimés aux arbres qui l’entourent.

Au fond se trouve une vitre ronde, devant un “lit toile-tendue” pouvant accueillir deux personnes. Le spectateur peut s’assoupir tout en observant la nature. Il peut observer les arbres d’un autre point de vue, au centre, à hauteur de leurs branches, comme un insecte en vol.

Un filet de sécurité, d’environ 15m, apparenté à une toile d’araignée relie notre cocon au sol. Suffisamment tendu il sera son chemin d’accès.

Nous aimerions modifier un instant leur regard sur leur environnement, donner à voir un nouveau point de vue investi par la nature.

Cabane “Cocon”